fbpx

Urgences en médecine libérale

Dans un cabinet de médecine libérale, l’urgence vitale, celle qui engage le pronostic, est heureusement assez rare. Le plus souvent, le médecin doit faire face à des « urgences ressenties » comme telles par le patient qui nécessitent une prise en charge simple.

Néanmoins, dans un certain nombre de cas, des « urgences vraies » se présentent au cabinet alors que le médecin, plus ou moins mal préparé pour y répondre, ne s’y attend pas. Par exemple, une crise de colique néphrétique chez un patient inconnu qui déboule au cabinet en hurlant de douleur, tout en exigeant d’être rapidement soulagé. Dans d’autres cas, une consultation pour “douleur thoracique” peut rapidement devenir une “urgence vitale”. C’est souvent à cette occasion que le médecin va se rendre compte qu’il ne sait plus qu’elle est la conduite à tenir ou que sa trousse d’urgence est incomplète avec des médicaments dont la date de péremption est dépassée.

En outre, peu de médecins connaissent leurs obligations légales. L’article R.4127-8 du code de la santé publique, indique par exemple que le médecin doit assurer une prise en charge pré-hospitalière fondée sur les données acquises de la science.

Nous aborderons l’importance d’être proactif dans votre démarche de prévention des risques et la responsabilité du médecin libéral confronté à une situation ne souffrant d’aucun retard de prise en charge diagnostique et thérapeutique.

Les participants seront amenés à réfléchir par petits groupes à des situations d’urgences « vraies » pour lesquelles il s’agira de déterminer la conduite à tenir et les drogues à utiliser. Les gestes techniques seront réalisés sur des simulateurs.

La deuxième journée sera consacrée à l’évaluation des pratiques professionnelles au travers différentes séances de simulation en santé “haute-fidélité”. Après le briefing, étape importante qui permet au formateur de préciser le cadre de la séance de simulation et ses objectifs, les médecins seront placés dans un environnement réaliste et confrontés à plusieurs situations d’urgence “vitale”. Après le déroulé du scénario, le débriefing sera le temps d’analyse des pratiques professionnelles. Guidé par une fiche de débriefing structurée, le formateur revient sur le déroulement du scénario et dégage avec les participants les points correspondant aux objectifs pédagogiques. C’est aussi un temps d’échange entre les médecins qui permet une réflexion collective sur les recommandations de bonnes pratiques nationales et/ou internationales. A l’aune de ces échanges, les actions d’amélioration seront identifiées et mises en œuvre afin de garantir une prise en charge pré-hospitalière fondée sur les données acquise de la science.

A l’issue de la formation, les confrères repartiront avec une trousse d’urgence opérationnelle offerte par KOJO1.

1 La trousse d’urgence est réalisée et fournie par un pharmacien d’officine. 

  • La crise de colique néphrétique
  • L’inconscience et le score de Glasgow (GCS)
  • Les obligations médico-légales du médecin généraliste
  • L’obstruction des voies aériennes
  • Asthme aigu grave (AAG)
  • Décompensation BPCO
  • La suspicion de phlébite
  • La poussée hypertensive
  • L’hémorragie
  • La prise en charge initiale du choc anaphylactique
  • L’arrêt cardio-respiratoire
  • Optimiser la prise en charge diagnostique et thérapeutique des urgences en médecine générale
  • Maîtriser l’évaluation et la prévention des risques
  • Connaître la responsabilité médicale
  • Maîtriser la traçabilité
  • Cas cliniques
  • Kojo’Workshop
  • Kojo’Docs
  • Simulateur patient “haute-fidélité”
  • Fiches Mémos Urgences

N° Action DPC :

52942100001

Modalité d'inscription

Financement :

DPC, Personnel

Nous contacter ?

Vous souhaitez en savoir plus sur nos formations ? N'hésitez pas à prendre attache avec nos conseillers, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos demandes.
Une question ?